Exploration et maîtrise d’un nouveau groove funky

Bienvenue à tous les iZi drummers et aux passionnés de batterie qui me rejoignent. Aujourd’hui, nous continuons notre passionnante exploration des rythmes funky. 

Lors d’une récente séance d’échauffement matinal, un second groove funky a spontanément émergé. Ce rythme, imprégné de l’énergie du matin, m’a semblé être une parfaite continuation de notre première session.

Excité par cette découverte, j’ai immédiatement pensé à vous et à combien il serait enrichissant de le partager. Comme pour le premier, ce nouveau pattern intègre des techniques que vous avez déjà commencé à explorer, mais il apportera également de nouvelles idées pour intégrer ce style de manière créative et dynamique.

Préparez-vous à ajouter une nouvelle dimension à votre palette de batteur funky

!

Description du groove

Structure et composantes

Le groove que nous allons aborder aujourd’hui est construit autour d’une rythmique essentielle qui fait vibrer tout set de batterie : un pattern régulier au charleston, enrichi de ghost notes subtiles et d’un jeu clair et net sur la grosse caisse et la caisse claire.

Ce groove commence avec un motif de charleston joué en croches et doubles croches, marquant un accent régulier sur chaque temps pour dynamiser le rythme. La grosse caisse et la caisse claire viennent se greffer à ce cadre, avec des placements précis qui soutiennent le charleston tout en introduisant une base solide et entraînante.

Détails techniques

Concentrons-nous maintenant sur les aspects techniques de ce groove. Premièrement, l’ouverture du charleston n’est pas seulement une question de rythme, mais aussi de texture sonore.

Pour ce faire, vous n’avez pas besoin d’ouvrir grandement les cymbales ; une légère entrebâillement au moment précis suffit pour ajouter cette couleur particulière au son. Concernant les ghost notes, celles-ci doivent être jouées délicatement entre les beats principaux pour enrichir le groove sans le surcharger.

Elles demandent un contrôle précis du rebond de la baguette et une touche subtile sur la caisse claire.

L’accentuation sur le charleston se réalise en modifiant légèrement l’attaque. Au lieu de forcer le geste, il suffit de casser un peu le poignet pour frapper avec le corps de la baguette plutôt qu’avec la pointe.

Cela produit un son plus marqué sans effort supplémentaire. Cette technique permet de maintenir l’intensité tout au long du pattern tout en restant fluide et détendu dans votre jeu.

Apprentissage progressif du groove

Phase 1 : Maîtrise du charleston

Pour débuter, concentrons-nous sur le charleston. La clé ici est de maintenir un motif régulier composé de croches et de doubles croches, en accentuant chaque temps. Cela donne le ton et l’énergie de base de notre groove funky.

Pour intégrer les accents efficacement, il est crucial de travailler sur la technique de frappe. En cassant légèrement le poignet pour frapper avec le corps de la baguette, vous produirez un son distinct sans avoir à forcer, permettant ainsi de conserver un jeu fluide et décontracté.

Phase 2 : Incorporation de la caisse claire

Après avoir établi un motif solide au charleston, intégrons la caisse claire. Dans ce groove, la caisse claire frappe fermement sur les temps 2 et 4. Ce sont les coups forts qui vont structurer le rythme et lui donner son caractère percutant.

Il est essentiel de veiller à ce que ces coups soient bien marqués et en parfaite synchronisation avec les accents du charleston pour un effet maximal.

Phase 3 : Intégration des ghost notes

Les ghost notes jouent un rôle crucial en ajoutant de la texture et de la complexité à notre groove. Elles doivent être jouées doucement entre les coups principaux, souvent en tombant juste avant ou après un coup fort de la caisse claire.

Pratiquez lentement au début pour vous assurer que chaque ghost note est placée précisément et avec le bon niveau de dynamique. Cela demande une bonne coordination entre les mains, en particulier pour les intégrer de manière fluide sans perturber le reste du motif.

Phase 4 : Ajout de la grosse caisse

Enfin, ajoutons la grosse caisse. Dans ce pattern, la grosse caisse complète la caisse claire en ajoutant de la profondeur au rythme. Elle est jouée sur les premières et quatrièmes doubles croches du premier temps, avec un double coup sur la troisième et la quatrième double croche du troisième temps suivi de la deuxième double croche du quatrième temps.

Pratiquez ce motif lentement, en vous assurant que chaque coup de grosse caisse est intégré de façon à ne pas perturber le flux des autres éléments, tout en maintenant une pulsation régulière et engageante.

En suivant ces phases, vous pourrez progressivement construire et maîtriser ce groove funky, en développant à la fois votre technique et votre sens du rythme.

Conseils pratiques

Pratique lente et consciente

L’un des aspects les plus importants de l’apprentissage de ce groove, ou de tout autre rythme complexe, est la pratique lente et consciente.

Cette méthode vous permet non seulement de comprendre chaque composante du rythme, mais également de sentir physiquement le mouvement et la coordination nécessaires entre vos mains et vos pieds.

En ralentissant, vous donnez à votre corps et à votre esprit le temps de s’habituer aux nuances du groove et d’ajuster la précision de chaque coup. Cela est crucial pour solidifier votre technique avant d’augmenter progressivement le tempo. Rappelez-vous, la vitesse viendra naturellement avec le temps et la répétition, mais la précision doit être votre priorité.

Gestion des ouvertures de charleston

Pour ce qui est des ouvertures de charleston, il est essentiel de les gérer avec subtilité pour obtenir le son caractéristique du funk sans exagérer. L’ouverture ne doit pas être trop grande ; une légère levée du pied suffit pour entrebâiller les cymbales.

Cette technique permet d’obtenir un son ouvert mais contrôlé, évitant ainsi un son trop bruyant ou désordonné qui pourrait dominer les autres éléments du groove. Pratiquez cette ouverture légère en synchronisation avec les accents du charleston pour enrichir votre son tout en restant élégant et mesuré.

En appliquant ces conseils pratiques avec diligence, vous améliorerez non seulement votre exécution du groove actuel, mais renforcerez également votre capacité à apprendre et à intégrer de nouveaux rythmes à votre répertoire de manière efficace et musicale.

Conclusion

Nous voici à la fin de cette session où nous avons exploré ensemble un nouveau groove funky, riche en techniques et en nuances.

Nous avons décomposé ce rythme en plusieurs phases, depuis le maintien d’un motif régulier au charleston, l’incorporation des coups de caisse claire, jusqu’à l’intégration subtile des ghost notes et de la grosse caisse. Chaque élément joue un rôle crucial dans la création d’un groove cohérent et expressif.

Je vous encourage vivement à pratiquer régulièrement ce groove, en prenant le temps de maîtriser chaque étape progressivement.

N’oubliez pas l’importance de la pratique lente et consciente, surtout lorsqu’il s’agit de peaufiner votre technique et de renforcer votre synchronisation. La répétition est la clé de l’amélioration, et chaque session de pratique vous rapproche de la maîtrise totale de ce style captivant.

Hervé Chiquet

Batteur et percussionniste au parcours éclectique, ma passion pour la diversité m’a conduit à collaborer avec de nombreux artistes français et internationaux. 

Passionné par le partage de la musique, je m’efforce de dépasser les frontières stylistiques et d’enrichir continuellement ma pratique et mon enseignement. Depuis 2018, je partage mon expérience sur ma chaîne YouTube et mon blog IZI Drumming. 

Embarquement immédiat !

Votre voyage rythmique commence maintenant. Inscrivez-vous ici pour apprendre gratuitement vos 5 premiers rythmes : Afrobeat, Bossa Nova, Cha cha cha, Reggae, Train Beat. 

Les derniers articles